Accueil du site > 1. Un peu de théorie... > 1. Les pigments > 2. Les propriétés des pigments

1. Les pigments : 2. Les propriétés des pigments

Dernière mise à jour le mercredi 6 mai 2009

Les propriétés des pigments


Permanent ou fugace ? 

Il s’agit de la résistance des pigments à la lumière solaire. La mise au point de pigments pour l’industrie automobile, céramique et plastique a permis de faire évoluer les autres peintures. Actuellement, beaucoup de couleurs peuvent être cataloguées de "permanentes" pour une utilisation par les artistes. La permanence est notée par des étoiles ou par des lettres (se référer aux indications des fabricants).


Tenace ou non tenace ?

Il est possible d’effacer une couleur qui a séché avec une éponge ou une brosse mouillée. Mais le résultat sera plus ou moins réussi. Certains pigments peuvent s’ôter complètement, alors que d’autres laisseront toujours une marque sur le papier.
Cela dépend aussi du papier utilisé : un papier coton (Arches par exemple) sera plus absorbant qu’un papier cellulose (Montval). Les couleurs à base de pigments organiques modernes sont tenaces.
On les repère par le sigle "St"sur les documentations des fabricants.
Pour vérifier la ténacité d’un pigment, peignez et laissez complètement sécher un carré de 5cmx5cm. Avec une brosse (style peinture à l’huile) mouillée, frottez le centre du carré pour faire partir la couleur.


La granulation

Certains pigments laissent, une fois secs, un lavis non uniforme, moucheté. C’est ce qu’on appelle la granulation ou sédimentation ou floculation, qui peut produire de magnifiques effets de texture. Pour favoriser cet effet, il faut beaucoup d’eau dans le lavis initial et le laisser sécher bien à plat. Différents effets peuvent être observés selon la finesse des pigments et le grain du papier. Cela dépend aussi du fabricant : des pigments de même nom peuvent se comporter différemment. 

Les pigments qui granulent le mieux sont :
  • outremer,
  • terre d’ombre naturelle,
  • violet de cobalt,
  • bleu céruléen.
Il existe un médium de granulation qui peut provoquer ou accentuer cet effet.
Si on veut atténuer cet effet, on peut utiliser de l’eau distillée et éviter l’eau calcaire.
Ces pigments peuvent être utilisés en glacis s’ils ont une transparence suffisante pour laisser apparaitre la couche sous-jacente.


La fluidité

La fluidité est la manière dont une goutte de peinture diffuse dans une zone mouillée. Certaines couleurs diffusent très loin (alizarine, bleu winsor) alors que d’autres sont plus ’lourdes’ et ne s’étalent pas beaucoup (rouge de cadmium).
Le résultat dépend également du papier et de son degré d’humidité.
Il est possible d’augmenter la fluidité des pigments en ajoutant un peu de fiel de bœuf dans l’eau.


Opacité et transparence

Étant donné la finesse de la pellicule d’aquarelle sur le papier, toutes les couleurs ont une qualité de transparence bien que quelques unes soient très opaques lorsqu’elles sont peu diluées. Le blanc du papier transparait au travers de la fine couche de pigment.



Retour en haut de la page




Site réalisé avec  S P I P  à partir d'un squelette  A t y p i k  [. b i z]
Acryom portail arts plastiques