2. Pas à pas Aquarelle : La vitre givrée

Dernière mise à jour le mardi 11 novembre 2008

LA VITRE GIVREE

Les ingrédients et ustensiles

Papier : Lavis Fidelis tendu sur un chassis

Couleurs
 : W&N  : Bleu d’Anvers (Antwerp Blue ou bleu minéral) ou Bleu Winsor rouge, Bleu céruléen, Garance brune,  Old Holland : Golden Barok red (c’est un orange un peu brun) parce que mon sienne brulée est très sombre et sédimente . Linel : Sienne brûlée,
codes utilisés : Bleu d’Anvers (BA), rouge baroque (RB), Sienne brûlée (SB,) Bleu céruléen (BC), Bleu winsor rouge (BWR), Garance Brune  (GB) 

Pinceaux
 : un Ron Ranson (XXL) pour humidifier le papier, un rond 14 mélange Synthétique/martre, un pinceau type lavis en martre et un autre en synthétique (Aquarellys) taille 0

Ne pas oublier un peu de sel et beaucoup d’eau  ! Le masque et le tuba ….

On plonge !

Première étape : mon papier étant tendu sur le chassis de puis longtemps .. je l’humidifie copieusement (verso … je vais me faire un thé … puis recto .. je vais boire ma tasse de thé)

Deuxième étape : le papier est humide à coeur … repasser un peu d’eau colorée très légèrement de BA (sinon le BWR fera l’affaire) …
Laisser reposer un peu en veillant que l’eau ne s’accumule pas dans les creux … pour éviter cela "bouléguer" le chassis.
Ajouter des traces de différents mélanges de BAs et de SB ou RB ou de GB en densité crémeuse ou pâteuse (attention plus il y a d’eau dans les mélanges .. plus la couleur s’étalera et palira) . Il faut faire un effet de végétation. Laisser les couleurs et l’humidité travailler.

Troisième étape : Le papier est encore légèrement brillant en surface. Poser le sel  abondament.. Avec le pinceau à lavis synthétique légèrement humide, faire des lignes et quelques graphismes sur le pigment avec la pointe du pinceau sans l’écraser (l’eau déposée par le pinceau repousse les pigments et fait ressortir des blancs (à mémoire de couleur). Cette opération est délicate, car il faut le bon apport d’eau avec la bonne humidité du papier .. sinon trop fort étalement de l’eau ou effet inverse le pigment recouvre le tracé).
Avec le pinceau n°14 humide, faire apparaîte une bande blancche près deu bord de la feuille.
Puis poser quelques points de pigments pâteux de BC et de SB (dans les angles intérieurs et près des tas de sel).
Laisser sêcher !

Quatrième étape : Quand le papier est complètement sec, enlever le sel.
Pour faire le coeur, tracer un cordon d’eau en forme de coeur. Penser à faireles deux petites coulures. Entretenir l’humidité en injectant de l’eau. Puis ajouter les pigments (PA + RB ou SB). En humidité légèrement brillante, ajouter à la pointe inférieure du coeur, une petite goutte d’eau qui représentera la trace du doigt. Puis poser du sel sur le coeur et laisser sêcher.

Séance de plongée en apnée terminée … on peut respirer !

                



Retour en haut de la page

1 Message

  • La vitre givrée

    20 décembre 2009 15:59, par rich
    Bonjour, j’aimerais savoir si vous avez choisi votre titre avant de faire l’aquarelle ou une fois l’aquarelle terminee…Merci



Site réalisé avec  S P I P  à partir d'un squelette  A t y p i k  [. b i z]
Acryom portail arts plastiques